jeudi 6 novembre 2014

Souvenirs : le groupe emo que j'ai découvert en écoutant des sons "souvenirs d'enfance" genre Nuttea.


Je te jure que mon titre n'est pas une blague, et c'est même pas ma faute, mais celle du chanteur de Quasar. Normalement, je devais prendre le temps de rédiger en priorité 4 chroniques qui font la queue dans mes brouillons, mais là, par patriotisme et parce que du coup, j'ai l'inspiration des grands moments, bah j'ai fait passer une cinquième en priorité... Est-ce que vous vous rappelez des Dead Sailors ? Vous savez, ce groupe entre emo et post-rock originaire de Vannes que j'avais encensé sur mes chroniques de leurs deux EP (ici la review du premier, et ici celle du second), et qui ont malheureusement splittés depuis... Eh bien l'un de ces marins n'a pas totalement jeté l'encre ! En effet, l'un des deux Corentin a de nouveau pris le large et nous embarque dans un nouvel océan de feels, quand l'autre est parti dro)))ner avec UTØYA, mais je vous parlerais de ce groupe-là plus tard ;)... Il s'agit ici de vous parler de Souvenirs. Autrement dit, ces deux apollons qui rigolent au calme dans leur jacuzzi, quand toi tu plonges dans ta jalousie t'as vu.

Cette formation toute fraîche, un duo formé avec un certain Ronald (bonjour Ronald !), nous dévoile ce qui est à TRÈS juste titre qualifié comme des "heavy melodic pop songs" par le groupe lui-même. Mais malheureusement qualifiée de "post-grunge"sur leur page Facebook, ça les gars, c'est une grave erreur que vous avez faite... Après avoir sorti en toute fin d'année dernière leur premier EP éponyme qui dévoilait déjà une musique intimiste et paradoxalement très enjouée (emogame RPZ ma gueule), les Vannetais reviennent cette année avec un second EP, nommé This Is Our Pride, qui suit justement fièrement la route tracée par le premier opus.

Ce disque, c'est 5 ritournelles super catchy mais en même temps lacrymales avec des guitares aussi denses que chaleureuses, une sorte d'indie emo grungy. De ce côté-là, ça vous évoquera Nai Harvest, voire même Mineral dans les instants les plus traînants de leur musique. De l'autre côté, il y a l'aspect lyrical. Des paroles très simples mais touchantes, universelles, qui te parlera à toi, puis à ton pote à côté, et puis toi là-bas... Bref, à tout le monde. Et ce genre de textes sur ce genre de musique, bah c'est simple, c'est Sorority Noise mon gars, le side-project de Cameron Boucher (Old Gray) qui a sorti avec Forgettable un des tout meilleurs disques d'emo-pas-vraiment-emo-mais-un-peu-quand-même de cette année et sur lequel je suis également revenu sur ces pages. 

Le jour ou j'écris ce paragraphe précis, c'est le lendemain de ma découverte de Souvenirs. En allant au taff ce matin, j'ai écouté This Is Our Pride, alors déjà qu'il faisait beau, ça a illuminé ma putain de journée, surtout en reprenant en sing-along (dans ma tête hein) les paroles de "This World", qui devrait je pense devenir mon réveil matin, si tout va bien.

"Every morning when I wake up
My mind is dark, my mind is stoned,
But what can I say about it,
This shitty life's not made for me, I know, I know, I know!
This world is not for us!"

Ces paroles, elles sont chantées par la voix de Corentin, également guitariste, une voix aussi éraillée que sensible, que j'aime toujours autant que lorsque il jouait dans Dead Sailors, tu sais, quand il y gueulait avec toute la peine du monde "my heaaaaarts stoooops liviiiiing..."... Eh ben là, elle me fout encore les mêmes frissons, sans déconner. Souvenirs est un groupe qui ne va probablement pas se faire beaucoup plus connaître que les marins morts (qui le sont plus que jamais aussi, hohohooo hissez hauuut), mais qui mérite sérieusement que vous preniez une petite heure pour les découvrir, pour vous laissez transporter, les laisser vous faire bader et sourire. Si tu aimes ce qui sonne sincère, mélancolique et chaleureux, tu seras servi(e).

"WE'RE PROUD OF BEING WHAT WE ARE!"

Bisous au caramel salé.

2 commentaires :

  1. Très très bon, merci (encore) pour cette belle découverte!

    RépondreSupprimer