jeudi 14 mars 2013

Chronique : Old Gray - An Autobiography



Après deux magnifiques EP ainsi que plusieurs splits avec des groupes tel que Modern Baseball, Girl Scouts ou The Hundred Acre Woods, voilà que Cameron, Raphael et Charlie du groupe d'emo/indie Old Gray viennent de nous sortir un album nommé "An Autobiographie" et ce que je peux dire directement après l'avoir écouté, c'est que le groupe nous offre certainement un des meilleurs albums de l'année !

Old Gray est un des rares groupes à me transmettre autant d'émotions, autant de frissons, nos 3 gars mettent toute leur âme dans leur musique, chaque membre joue d'un instrument et chante, passant du chant parlé à du chant clair puis du scream et tout cela avec cohérence, toujours avec un élan de sincérité touchant. L'album suit le même chemin que les deux EP, mais avec pas mal de nouveautés (la présence de 2 nouvelles voix faisant plus partie des chœurs, ainsi que l'apport d'un violon) et une émotion toujours plus présente et toujours plus grande. Tout commence par le titre "Wolves", qui débute tout en douceur avec cette douce et belle mélodie à la guitare pour être ensuite accompagné des voix de nos 3 gars avec une autre personne chantant en chœur jusqu'à l'explosion des instruments et du cri de Cameron tout simplement magnifique, puis le ton redescend avec l'arrivée du violon et ensuite repart beaucoup plus rapidement avec toujours Cameron au cri. Arrive de nouveau les chœurs afin de terminer le morceau tout en douceur, certainement un des titres les plus beaux de l'album et que je placerais à côté de "Resonance" en terme d'émotions délivrées. Ensuite, le morceau suivant "Coventry", plus sombre, vous fera certainement penser à La Dispute que ça soit au niveau du son ou encore du chant rappé de Cameron nous rappelant ce qu'aurais donné le chant de Jordan si il aurait décidé d'exploser de rage. Passons maintenant à "The Artist", titre plus rapide et plus nerveux, Cameron et Raphael s'en donne à cœur joie dans leurs cris, ça part dans tout les sens, certainement le morceau qui me donnera envie de me secouer pendant un live, un titre dans la veine d'un Tiny Moving Parts. C'est au tour de Charlie de nous faire entendre son plus beau spoken word dans "Show Me How You Self Destruct" avec une douce et mélancolique mélodie joué par une guitare et un violon. Mais pas le temps de se reposer car "The Graduate" arrive telle une tornade, une envolée instrumentale, Raphael  met toutes ses tripes avec Cameron qui le rejoint vite. Passons au titre "Emily's First Communion", avec en guest Becca du groupe Cerce. Pour ceux qui ne connaissent pas Cerce, Becca la chanteuse du groupe à un cri plutôt perçant lorsque elle se donne à fond. On adhère ou pas, pour ma part j'adhère, et l'entendre dans un feat avec Old Gray ne pouvais que me réjouir, et je dois dire que je ne suis pas déçu, Becca et Cameron nous donne un beau duo au chant clair au début du morceau pour ensuite laisser place au cri de Raphael  alternant avec celui de Becca jusqu'à ce que tout le monde se met à crier à l'unisson, un vrai bonheur ! On passe maintenant à l'avant-dernier titre de cette belle galette, "I Still Think About Who I Was Last Summer" ou le titre qui me donne le plus de frissons tellement ce titre est à mes yeux de toute beauté et remplie d'émotions au même titre que "Wolves" : un démarrage tout en douceur avec le chant de Cameron jusqu'à laisser place à son cri qui donnera des frissons à plus d'une personne, l'émotion est à son comble, puis Charlie vient part la suite poser son magnifique spoken word, mélancolique à souhait. Il est temps de se dire au revoir avec le dernier titre nommé "My Life With You, My Life Without You", titre entièrement instrumental, planant et reposant, avec ce tempo montant crescendo, quoi de mieux pour terminer un album.


Conclusion : Je le dis tout de suite, ce qu'a fait Old Gray avec "An Autobiography", c'est un coup de maître, pour moi il sera difficile de faire mieux cette année? C'est le genre d'album qui ne vous laisse pas indifférent, qui restera dans votre mémoire tellement les émotions transmises par cet opus sont intenses. Vous les ressentirez aisément si vous êtes un temps soit peu sensible à ce genre de musique, "An Autobiography" arrive à briser votre carapace pour pénétrer dans votre cerveau et votre cœur et arrive à faire ressortir les choses que vous cachez au fond de vous, pour mieux les exorciser.

1. Wolves
2. Coventry
3. The Artist
4. Show Me How You Self Destruct
5. The Graduate
6. Emily's First Communion
7. I Still Think About Who I Was Last Summer
8. My Life With You, My Life Without You

"An Autobiograohy" est disponible en téléchargement à prix libre sur leur page Bandcamp. Il y est également disponible en pré-commande vinyle via Broken World Media et bientôt Dog Knight Productions.

Néhémie.

1 commentaire :